Le monde, c’est notre communauté. L’Ontario, c’est chez nous.

Photo d’un homme portant un chapeau de cowboy devant une vacheNous croyons qu’il est important de faire preuve de générosité lorsque nous aidons. Mais, plus important encore, nous voulons que notre aide soit véritablement sincère.

Nous sommes membres de l’Association des coopératives du Canada. Son organe de financement, la Fondation du développement coopératif du Canada, nous a permis de connaître des projets de développement fascinants au Népal, en El Salvador et au Ghana. Au cours des huit dernières années, nous avons établi une tradition d’aide envers les coopératives sur trois continents.

Jusqu’à maintenant, nous avons amassé plus de 300 000 $. Nous recueillons cet argent lors d’événements de financement au cours de la Semaine de la coopération, à l’occasion d’encans silencieux d’articles souvent offerts généreusement par nos fournisseurs ou au moyen de retenues à la source pour nos salariés tout au long de l’année.

Chez Gay Lea Foods, la responsabilité organisationnelle, ce n’est pas nouveau. Notre coopérative a été fondée en 1958 selon les principes coopératifs établis en Angleterre en 1884. Nous croyons sincèrement que ces principes sont au cœur de notre identité à titre de coopérative.

1er principe : Adhésion volontaire et ouverte à tous

Les coopératives sont des organisations fondées sur le volontariat et ouvertes à toutes les personnes aptes à utiliser leurs services et déterminées à prendre leurs responsabilités en tant que membres, et ce sans discrimination fondée sur le sexe, l’origine sociale, la race, l'allégeance politique ou la religion.

2e principe : Pouvoir démocratique exercé par les membres

Les coopératives sont des organisations démocratiques dirigées par leurs membres qui participent activement à l’établissement des politiques et à la prise de décisions. Les hommes et les femmes élus comme représentants des membres sont responsables devant eux. Dans les coopératives de premier niveau, les membres ont des droits de vote égaux en vertu de la règle « un membre, une voix » ; les coopératives d'autres niveaux sont aussi organisées de manière démocratique.

3e principe : Participation économique des membres

Les membres contribuent de manière équitable au capital de leurs coopératives et en ont le contrôle. Une partie au moins de ce capital est habituellement la propriété commune de la coopérative. Les membres ne bénéficient habituellement que d'une rémunération limitée du capital souscrit comme condition de leur adhésion. Les membres affectent les excédents à tout ou partie des objectifs suivants : le développement de leur coopérative, éventuellement par la dotation de réserves dont une partie au moins est impartageable, des ristournes aux membres en proportion de leurs transactions avec la coopérative et le soutien d'autres activités approuvées par les membres.

4e principe : Autonomie et indépendance

Les coopératives sont des organisations autonomes d'entraide, gérées par leurs membres. La conclusion d'accords avec d'autres organisations, y compris des gouvernements, ou la recherche de fonds à partir de sources extérieures, doit se faire dans des conditions qui préservent le pouvoir démocratique des membres et maintiennent l'indépendance de leur coopérative.

5e principe : Éducation, formation et information

Les coopératives fournissent à leurs membres, leurs dirigeants élus, leurs gestionnaires et leurs employés l'éducation et la formation requises pour pouvoir contribuer efficacement au développement de leur coopérative. Elles informent le grand public, en particulier les jeunes et les dirigeants d'opinion, sur la nature et les avantages de la coopération.

6e principe : Coopération entre les coopératives

Pour apporter un meilleur service à leurs membres et renforcer le mouvement coopératif, les coopératives œuvrent ensemble au sein de structures locales, régionales, nationales et internationales.

7e principe : Engagement envers la communauté

Les coopératives contribuent au développement durable de leur communauté dans le cadre d'orientations approuvées par leurs membres.

Photo d’une fille et de deux garçonsGay Lea Foods est fière de collaborer avec l’Association des coopératives du Canada, dont l’organe de financement, la Fondation du développement coopératif du Canada (FDCC), aide les coopératives dans les pays en développement.

Nous avons vu de près les bienfaits qu’elle apporte à des enfants et à des familles dont la vie s’améliore et dont la collectivité se développe.

Pour contribuer au projet actuel de Gay Lea dans l’Arctique canadien, remplissez ce formulaire et postez-le à l’adresse suivante :

Fondation du développement coopératif du Canada
275, rue Bank, bureau 400
Ottawa (Ontario)  K2P 2L6

(Veuillez préciser que vous voulez contribuer à l’initiative de Gay Lea au bas du formulaire.)

Vous pouvez également visiter le site de la FDCC et faire un don en ligne. Vous pouvez choisir « J’aimerais faire un don en l’honneur de..." (in honour of) et inscrire Projet coopératif de Gay Lea Foods dans l’Arctique..

Un reçu aux fins d’impôt sera émis pour tout don de plus de 10 $.

Photo de gens sur une vacheAu cours des huit dernières années, Gay Lea a établi une tradition de développement à l’étranger en appuyant une variété de projets sur différents continents. Notre travail nous a menés du pied de l’Himalaya, au Népal, aux vergers d’anacardiers d’El Salvador en passant par les marchés locaux du Kpandai, au Nord du Ghana. Nous nous sommes récemment rapprochés de chez nous pour les trois prochaines années, puisque nous prévoyons appuyer le développement de l’Arctique canadien.

Photo d’un garçon avec un balaiNous nous engageons à amasser 100 000 $ tous les trois ans pour des projets de développement à l’étranger. Nous recueillons cet argent lors d’événements de financement au cours de la Semaine de la coopération, à l’occasion d’encans silencieux d’articles souvent offerts généreusement par nos fournisseurs ou au moyen de retenues à la source pour nos salariés tout au long de l’année.

Photo d’une femmeLa semaine de la coopération est une emballante semaine de jeux et d’activités. En retour d'un petit don, les employés peuvent se disputer le titre de champion aux fléchettes, au mini-putt, au lancer de la vache, au baby-foot ou au lancer de la tarte, par exemple. Notre tradition la plus populaire est le repas-partage international à notre usine où nous fabriquons les produits Longlife, dans le cadre duquel nous savourons des mets de dizaines de cultures différentes.

Photo d’un groupe de gens Chaque année, notre conseil d’administration participe à un déjeuner de gaufres. De plus, ils s’associent maintenant à nos délégués dans le but d’accroître la collecte de fonds, ce qui permet de recueillir des milliers de dollars supplémentaires.

Sous-catégories